Un nombre record de 16 000  enseignant(e)s et directeurs/-trices d’établissements finlandai(e)s, issus de divers niveaux de l’éducation, se sont réunis à l’occasion du salon de l’éducation de l’OAJ (Educa Fair), tenu les 27 et 28 janvier 2017, à Helsinki. Cette année, un comité d’éthique indépendant travaillant en étroite collaboration avec notre organisation membre finlandaise Opetusalan Ammattijärjestö (OAJ) a élaboré un serment intitulé le « Serment de Comenius » mettant en exergue des valeurs telles que l’équité, l’égalité, la paix ainsi que le rôle des enseignant(e)s. « Ce serment a pour objectif de mettre en valeur le statut des enseignant(e)s, mais également de leur rappeler que la profession enseignante est essentielle et implique des principes qu’en tant qu’enseignant(e)s, nous nous devons de respecter », a déclaré Olli Luukkainen, Président de l’OAJ.

La deuxième audience publique en lien avec les attentats à la bombe perpétrés le 10 octobre 2015 s’est déroulée les 6 et 7 février à Ankara, en Turquie. Pour rappel, ces attentats suicides ont entraîné la mort de 101 manifestant(e)s et blessé plus de 500 autres personnes qui participaient au « Rassemblement pour l’emploi, la démocratie et la paix ». Un grand nombre de syndicalistes figurent sur la liste des victimes et sept membres actifs/ives d’EĞITIM-SEN ont perdu la vie au cours de ces attaques.

Le 14 février dernier, 8 000 membres du personnel de l’éducation issu(e)s de tous les niveaux de l’enseignement sont descendu(e)s dans les rues de Berlin aux côtés des employé(e)s d’autres services publics pour revendiquer, entre autres, une augmentation globale de leurs salaires de 6 %, en particulier pour le personnel de l’éducation auquel s’applique le niveau salarial 6. Ce niveau est basé sur l’échelon salarial auquel appartient l’employé, en vertu de la convention collective. Des rassemblements ont également été signalés dans le Land de Bade-Wurtemberg, en Bavière, à Brême, en Saxe-Anhalt et à Hambourg.

Le 14 février dernier, le CSEE a accueilli la réunion du Groupe consultatif destinée à marquer le coup d’envoi d’un nouveau projet intitulé « Initiatives des partenaires sociaux sectoriels européens de l’éducation : exercer une influence durable sur l’élaboration des politiques éducatives européennes au travers d’un dialogue social constructif ». Cofinancé par la Direction générale Emploi, Affaires sociales et Inclusion de la Commission européenne, ce projet est déployé à la fois par le CSEE et la Fédération européenne des employeurs de l’éducation (FEEE) qui, en leur qualité de partenaires sociaux sectoriels européens de l’éducation, travailleront en partenariat durant les deux prochaines années. 

Les 14 et 15 février derniers, la Confédération européenne des syndicats (CES) a marqué le coup d’envoi de sa campagne pour l’augmentation des salaires par une conférence intitulée « L’Europe a besoin d’une hausse salariale – le temps de notre relance est venu ! ». Organisé à Bruxelles, cet événement de deux jours a réuni les partenaires sociaux et des responsables politiques venu(e)s des quatre coins d’Europe, et était articulé autour de quatre débats thématiques, auxquels ont participé plusieurs intervenant(e)s spécialisé(e)s dans les domaines du travail, de l’emploi et des problèmes sociaux, tant au niveau européen que national.

L’antenne Education du NSZZ « Solidarność », l’un des syndicats membres du CSEE en Pologne, a annoncé que, pour la première fois depuis 2012, les salaires des enseignant(e)s polonais(es) allaient être augmentés de 1,3 % à tous les niveaux de l’enseignement, excepté l’enseignement supérieur, suite aux négociations avec les autorités locales et les membres du gouvernement polonais. Cet engagement à augmenter les salaires fait suite aux discussions menées au sein du Groupe de promotion du statut professionnel des employé(e)s de l’éducation, dont fait partie le syndicat NSZZ « Solidarność ».