33 enseignant·e·s ont développé leurs connaissances et leurs compétences en matière de dialogue social aux niveaux scolaire, national et européen. Indispensable pour leur licence professionnelle, cette formation responsabilisera les enseignant·e·s dans leurs activités syndicales et dans leurs interactions quotidiennes avec les élèves et les parents.

En Turquie, les enseignant·e·s et le personnel de l’enseignement supérieur font face à des défis de plus en plus importants, et la situation nuit à l’accès des étudiant·e·s à une éducation gratuite, juste et de qualité. L'organisation membre du CSEE, Eğitim Sen, convoque une réunion en plein air à Ankara le 23 novembre pour proclamer ses revendications en faveur d'un système éducatif tourné vers l'avenir.

Les membres du Comité du CSEE se sont réunis les 5 et 6 novembre 2019, entre le Congrès mondial de l'IE et la période préparatoire à la Conférence 2020 du CSEE. Après avoir souhaité la bienvenue aux nouveaux membres du Comité, Anna Maria Gunnarsdóttir, KI, Islande, et Aigul Mukasheva, KTUESW, Kazakhstan, la Présidente du CSEE, Christine Blowe, a félicité la représentante du PSZ (Hongrie), Zsuzsanna Szabo, et la représentante du NUUWT (Royaume-Uni), Jennifer Moses, pour l’engagement solide et constant de leur syndicat en faveur d’une éducation de qualité à l'occasion du 100e anniversaire des deux syndicats.

Les syndicats d'enseignant·e·s d’Europe centrale et orientale ont pris l'engagement audacieux d'unir leurs efforts pour façonner la politique européenne et internationale. Notre organisation membre géorgienne, l’EFSTUG, a organisé la table ronde des PECO cette année. Elle a accueilli 70 militant·e·s syndicaux·ales aux côtés de ministres et de représentant·e·s de l’UE. Nous avons développé des plans et des pratiques pour la solidarité syndicale internationale, le renouveau syndical et le rôle des syndicats de l'éducation dans l'élaboration des politiques en matière d'éducation.

Le CSEE est de plus en plus préoccupé par les informations venant du nord de la Syrie. Les récentes incursions des forces turques ont un impact désastreux sur les étudiant·e·s, les écoles et le personnel enseignant. La fermeture et la destruction d’écoles créent le chaos dans l’éducation des enfants et le déplacement ou la fuite des familles kurdes aura un impact négatif sur les écoles et les enseignant·e·s de la région. Les conséquences de la situation actuelle pourraient se faire sentir durant des années. Nous condamnons fermement le recours à la force militaire contre des cibles civiles telles que les écoles et appelons à la cessation immédiate de la violence.

L’éducation est à la fois un droit fondamental pour tous les êtres humains et un puissant outil d’inclusion sociale: deux vérités dont les pays européens doivent être conscients lorsqu’ils réagissent à la migration et aux réfugié·e·s. Elles ont également inspiré un projet de travail conjoint sur l’éducation et la migration mené par des syndicats de l’éducation et des organisations représentant les employeurs de l’éducation. Comment les partenaires sociaux de l'éducation peuvent-ils contribuer à l'inclusion des nouveaux·elles arrivant·e·s en Europe? La conférence de clôture de la semaine dernière a présenté la recherche et les études de cas rassemblées dans le cadre du projet. Nous avons ensuite transmis le message au Parlement européen lors d’une audience publique et de la première de notre documentaire Education sans frontières.