Après cinq ans de négociations difficiles, les dirigeant·e·s syndicaux·ales de Serbie ont signé une convention collective pour le secteur de l'enseignement supérieur avec le ministre de l'Éducation. Les employé·e·s de l'enseignement supérieur bénéficieront désormais des mêmes avantages et de la même protection que les autres personnels de l'éducation.

L'OCDE a publié les derniers résultats du PISA, comparant le niveau d'instruction de 600.000 jeunes de 15 ans dans 79 pays. Comme toujours, la lecture, les mathématiques et les sciences sont à l'honneur, mais l'édition de cette année met également l'accent sur le bien-être et le développement durable. Signe que les enseignant·e·s ont besoin d'un financement et d'un soutien suffisants pour dispenser une éducation de qualité à tou·te·s, 10% des élèves testés n'ont pas été en mesure d'effectuer les tâches de lecture les plus élémentaires. Les étudiant·e·s issu·e·s de milieux socio-économiques difficiles affichent toujours des résultats inférieurs à la moyenne dans la plupart des domaines.

Le Conseil EPSCO rassemble les ministres chargé·e·s de l'emploi, de la politique sociale, de la santé et des consommateur·trice·s des États membres de l'UE. Le 10 décembre 2019, il·elle·s ont adopté une conclusion du Conseil qui invite la Commission européenne à élaborer un nouveau Cadre stratégique de l'UE pour la santé et la sécurité au travail (SST). Le CSEE se félicite de cette évolution positive, car l'évolution du monde du travail nécessite une nouvelle approche ambitieuse dans le domaine de la santé et de la sécurité. Des mesures audacieuses pour étendre la couverture de la législation en matière de SST au niveau européen aideraient à mieux protéger le personnel éducatif et tou·te·s les travailleur·euse·s à travers l'Europe

Stig Lund (Danemark) représente le CSEE au sein du groupe de travail de la Commission européenne en charge de l’éducation et de l’accueil de la petite enfance, mandaté pour la période 2018-2020. Le CSEE a rencontré Stig Lund pour connaître son point de vue à propos du changement de perspective de l’UE concernant ce niveau essentiel du système éducatif et à propos du rôle du CSEE, représentant le personnel de l’éducation de la petite enfance.

Le gouvernement Macron propose de s'orienter vers un système de retraite universel pour tou·te·s, basé sur les « points » accumulés chaque année d’activité, ces points ayant une valeur imprévisible au moment de la retraite. Les enseignant·e·s seront particulièrement touché·e·s et pourraient perdre jusqu'à 30% de la valeur de leur pension. Le CSEE se tient aux côtés des enseignant·e·s et autres personnels de l’éducation qui participent à la grève interprofessionnelle d’aujourd’hui.

Les délégué·e·s nationaux·ales du CSEE et de la Fédération européenne des employeurs de l'éducation pour le Dialogue social se sont réuni·e·s à Bruxelles pour la réunion plénière du Dialogue social sectoriel européen pour l'éducation. Il·elle·s ont exposé leurs plans pour les années à venir et se sont engagé·e·s à adopter des mesures concrètes et des priorités politiques sur le multiculturalisme et l'intégration des réfugié·e·s et des migrant·e·s.