Dans le cadre du socle européen des droits sociaux et à l'ère de la numérisation et du vieillissement de la population active, des normes plus élevées en termes de de sécurité et de santé au travail sont plus que jamais essentielles pour les enseignants et autres personnels de l'éducation. Pour le CSEE et ses organisations membres, la prévention et la lutte contre les risques psychosociaux et les risques dans le secteur de l'éducation - comme le stress lié au travail - revêt une importance particulière et a conduit à la Déclaration conjointe CSEE-FEEE de 2016.

La CES a publié un rapport sur la violence domestique et professionnelle fondée sur le genre et sur les stratégies des syndicats et des partenaires sociaux pour éliminer la violence fondée sur le genre. Cette publication a été produite dans le cadre du projet « Safe at home, safe at work » de la CES et conclut que la négociation collective est un des mécanismes les plus importants pour prévenir et faire face à la violence fondée sur le genre au travail. Elle établit par ailleurs une liste de « dix choses » que les syndicats peuvent faire pour lutter contre la violence sexiste et le harcèlement au travail.

EURYDICE a publié un rapport sur le temps d’instruction minimum recommandé dans l'enseignement général obligatoire à plein temps en 2016/17 dans 42 systèmes éducatifs européens. Depuis 2010, EURYDICE publie des rapports annuels sur le temps d’instruction minimum recommandé, des rapports qui analysent les récents changements de politique, la flexibilité des autorités locales et des écoles en termes de répartition du temps d'instruction accordé aux différents niveaux et aux différentes matières, et du temps d'instruction consacré aux différentes questions.

Suite à cette semaine de réunions confirmant l'engagement insuffisant du Ministère de l'éducation pour améliorer la situation dans le secteur de l'éducation, deux organisations membres du CSEE au Portugal, Federação Nacional da Educação (FNE) et Federação Nacional dos Professores (FENPROF), annoncent une grève nationale des enseignants le 21 juin 2017. Pour la FNE et la FENPROF, cette grève constitue une étape inévitable pour relancer au Portugal un dialogue social significatif pour la reconnaissance du personnel de l'éducation, notamment du personnel non enseignant.

Les participants au Congrès annuel du University and College Union (UCU) à Brighton, ont consacré trois jours en mai à diverses discussions sur de nombreuses questions importantes concernant l'enseignement supérieur et complémentaire, les politiques éducatives nationales, mais aussi l'égalité, la libre circulation, le changement climatique, et bien sûr, l'avenir des syndicats de l’éducation et la diminution du nombre d’affiliés. Les syndicalistes ont également appelé à faire campagne contre la répression visant les enseignants en milieux universitaires, les journalistes et les acteurs politiques en Turquie et commenté les élections françaises en mettant en garde contre la montée du racisme et l'islamophobie en Europe.

La Direction Générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies (DG CONNECT) de la Commission européenne a récemment publié un document de réflexion sur la numérisation, l'employabilité et l'inclusivité (mai 2017). Le rapport traite de l'impact de la transformation numérique sur le marché du travail, en particulier des défis et opportunités de la numérisation pour l'employabilité et l’inclusivité.