Les cadres politiques de soutien développés avec le concours des partenaires sociaux de l’éducation, ainsi que le renforcement de la coopération entre le personnel enseignant, la direction des établissements scolaires, les employeurs de l’éducation, les parents et les élèves, sont des éléments essentiels pour implanter la citoyenneté démocratique et l’éducation inclusive en Europe. Telles sont les principales conclusions du Rapport de recherche « Enjeux et bonnes pratiques en matière de promotion de la citoyenneté et des valeurs de liberté, tolérance et non-discrimination grâce a l'éducation », préparé par Dominique Danau (SAGO Research) et Florence Pauly (P&F Consulting) pour le projet EU CONVINCE (valeurs communes de l’UE et éducation inclusive).

EU CONVINCE (2018-2020) est un projet déployé conjointement par le CSEE, la FEEE (Fédération européenne des employeurs de l’éducation) et l’ESHA (Association européenne des chefs d’établissements scolaires) et cofinancé par la Direction générale Education de la Commission européenne. Ce projet vise à fournir au personnel enseignant, au personnel de l’éducation, à la direction des établissements scolaires, ainsi qu’à l’ensemble de la communauté scolaire, les outils et les méthodes leur permettant d’offrir une éducation inclusive de qualité à tous les individus et de mieux aborder la question de la citoyenneté dans les classes et les activités hors programme.

Cette recherche conduite en 2018 était accompagnée d’une enquête en ligne adressée aux membres du CSEE, de la FEEE et de l’ESHA, visant à recueillir leurs points de vue sur les difficultés et les bonnes pratiques liées à l’éducation civique, à l’enseignement en milieu d’apprentissage multiculturel, à l’enseignement des thématiques sensibles et à la citoyenneté numérique, entre autres. L’un des objectifs majeurs de la recherche consistait à associer les bonnes pratiques existantes aux difficultés identifiées dans le cadre de ces thématiques. Raison pour laquelle le rapport renferme également une multitude d’exemples et de bonnes pratiques pour la mise en œuvre de la citoyenneté démocratique et de l’éducation inclusive en Europe, recueillis tout au long de l’enquête en ligne.

Outre les cadres politiques de soutien et le renforcement de la coopération entre les différents acteurs de la communauté scolaire, les principales conclusions du rapport comprennent les recommandations suivantes :

  • Il est indispensable de soutenir le personnel enseignant, la direction des établissements scolaires et le personnel de l’éducation en général pour leur permettre d’exercer leur profession dans un environnement pédagogique multiculturel, d’aborder les questions controversées et sensibles, et de créer un climat positif et sécurisant dans les classes et ailleurs.
  • Deux options efficaces pour promouvoir la citoyenneté démocratique et l’éducation inclusive sont l’adoption d’une approche holistique de l’école et l’instauration d’une culture scolaire démocratique.
  • Le développement de l’esprit critique et la compréhension sont des facteurs essentiels pour permettre aux enfants et aux jeunes de s’épanouir dans un monde numérique, et indispensables dans le cadre de la citoyenneté numérique.

Le rapport de recherche et d’autres résultats intéressants du projet, notamment la Déclaration conjointe portant sur l’éducation à la citoyenneté et les valeurs communes de l’UE et la prochaine Déclaration conjointe portant sur les écoles inclusives, seront examinés lors de la conférence de clôture du projet, prévue à Varsovie, les 14 et 15 novembre 2019.