Le gouvernement Macron propose de s'orienter vers un système de retraite universel pour tou·te·s, basé sur les « points » accumulés chaque année d’activité, ces points ayant une valeur imprévisible au moment de la retraite. Les enseignant·e·s seront particulièrement touché·e·s et pourraient perdre jusqu'à 30% de la valeur de leur pension. Le CSEE se tient aux côtés des enseignant·e·s et autres personnels de l’éducation qui participent à la grève interprofessionnelle d’aujourd’hui.

La grève d’avertissement de deux heures menée par les enseignant·e·s et les autres personnels de l’éducation en Lituanie la semaine passée a permis de régler le différend rapidement. Le gouvernement a maintenant promis de mettre en œuvre l’augmentation du budget de l’éducation de 117 millions d’euros convenue en 2017. Le CSEE se félicite de cette victoire pour le dialogue social et pour le pouvoir des syndicats de l’éducation d’établir l’ordre du jour.

Célébrée le 3 décembre, la Journée internationale des personnes handicapées vise à mieux sensibiliser l’opinion publique aux personnes porteuses d’un handicap, à mieux faire comprendre et accepter leur situation, à rendre hommage à leurs contributions et à dresser le bilan des objectifs atteints. Le thème de cette année « Promouvoir la participation et le rôle des personnes handicapées : faire progresser le Programme de développement durable à l’horizon 2030 » met principalement en avant la question de l’autonomisation. Les syndicats de l’enseignement ont pris des engagements concernant le développement professionnel et l’accompagnement du personnel de l’éducation, afin de lui donner les moyens d’offrir une éducation inclusive et de répondre aux besoins des élèves en situation de handicap.

Les syndicats de l’enseignement sont face au vieillissement de leurs membres et au risque de voir le nombre d’affiliations chuter parmi les jeunes et les groupes sous-représentés. Le mouvement syndical du secteur de l’enseignement doit reprendre vigueur, notamment en développant sa base militante et en renforçant la participation des membres aux structures et activités des syndicats. Au travers du projet YOUR TURN! du CSEE, les syndicats de l’enseignement se réunissent pour examiner ensemble ce que signifie le renouvellement syndical et étudier les moyens concrets de relancer la dynamique du mouvement syndical. Invitées cette semaine à Rome, les représentations syndicales de neuf pays d’Europe méridionale ont démontré, au travers de leurs analyses détaillées et de leurs exemples concrets, qu’il existait un réel espoir de transformer les syndicats pour changer le monde.

Le 19 novembre, l'Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) a publié son rapport sur l’«Intégration des jeunes réfugiés dans l’UE». Il identifie de sérieux obstacles dans les approches d'intégration existantes pour les jeunes (âgés de 16 à 24 ans) dans les domaines de la réunification familiale, du logement, de la protection sociale, de la santé ou de l'éducation et fournit des exemples de bonnes pratiques émanant d'États membres de l'UE. Les données montrent que dans certains pays de l'UE, les enfants réfugiés doivent attendre jusqu'à un an avant d'être scolarisés.

Rob Copeland, de l’UCU, nous parle des deux conflits liés qui ont conduit les travailleur·euse·s de l'enseignement supérieur au Royaume-Uni à entamer une grève de 8 jours. Les employeurs refusent d’écouter les expert·e·s s’agissant de la gestion du régime de retraite, alors que les salaires et les conditions de travail continuent de se détériorer. Rob, qui est Président de notre Comité permanent sur l'enseignement supérieur et la recherche, affirme que la stabilité de la profession et la qualité de l'enseignement sont en danger. Le CSEE et les organisations membres de toute l'Europe sont solidaires de l'UCU.