En lien avec le cadre financier pluriannuel, la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil visant à définir un nouveau programme de l'UE pour les droits et les valeurs 2021-2027 a désormais été présentée. Une part importante du programme sera mise en œuvre par la DG EAC.

Cette proposition met en avant les principaux objectifs et priorités suivants pour le nouveau mécanisme de financement - un instrument financier essentiel pour promouvoir les droits humains et la démocratie à travers l'UE :

  • La citoyenneté est un domaine d'action qui se prête bien au développement de synergies entre les programmes de financement actuels pour l’éducation et la citoyenneté de l’Union. Les synergies entre les programmes « L'Europe pour les citoyens » et le programme « Droits, égalité et citoyenneté » pourraient être renforcées grâce à une coopération thématique plus étroite.
  • Nouvelles synergies avec les politiques en matière d'emploi, d'affaires sociales et d'éducation, notamment au travers du programme Erasmus+. En particulier, le futur « Fonds social européen+ » sera un élément essentiel du pôle « Investir dans le capital humain et les valeurs ». Ce dernier soutiendra les citoyen(ne)s en investissant dans la promotion du capital humain, l’emploi (des jeunes), l’innovation sociale, l’acquisition des compétences numériques de base, l’intégration des migrant(e)s, l’inclusion sociale des personnes les plus démunies et un niveau élevé de protection de la santé humaine. Des synergies potentielles seront développées ou renforcées, en particulier pour promouvoir l'égalité entre les sexes, l'égalité des chances pour les groupes sous-représentés (tels que les Roms), la justice sociale, les valeurs de l'Union et le respect des droits fondamentaux.

Le programme « L'Europe pour les citoyens » a démontré qu'il constituait une valeur ajoutée à l'échelle de l'UE, grâce à ses effets positifs sur les participant(e)s et au rôle complémentaire qu'il a eu à l'égard d'autres programmes de financement et initiatives politiques de l'UE dans les domaines de l'éducation, de la culture et de la citoyenneté européenne. L'éducation inclusive et de qualité est toutefois considérée comme un domaine nécessitant de nouvelles améliorations.

Le CSEE et ses organisations membres nationales s'unissent pour défendre les acquis de l'intégration européenne. Raison pour laquelle, le CSEE accueille favorablement la proposition de la Commission européenne de lancer cette initiative de l'UE pour l'investissement dans le capital humain et les valeurs au cours de la nouvelle période programmatique, considérée comme un moyen concret de créer une Union ouverte au changement démocratique, invitant ses citoyen(ne)s à participer activement à la définition de ses actions.

Le CSEE espère que les institutions de l'UE et les responsables politiques nationaux veilleront tout particulièrement à ce que cette ligne budgétaire puisse répondre aux besoins des syndicats de l'enseignement et des organisations de la société civile au niveau européen et sur le terrain, compte tenu des menaces qui pèsent sur la démocratie, les droits humains et les ambitions de l'UE. Le CSEE espère également qu'ils/elles feront en sorte de mener à bien les négociations en cours entourant le budget futur de l'UE, en vue de la création d'un programme ambitieux de l'UE pour les droits et les valeurs 2021-2027.