Une grève du secteur de l'éducation dans l'ARYM, annoncée par l'organisation membre du CSEE dans la région « SONK » le 29 septembre 2014, n'a finalement pas eu lieu. En effet, à la suite de l'intervention écrite du CSEE, envoyée au ministère macédonien de l'éducation, et de la réunion ad hoc du CSEE avec SONK à Skopje, le ministère a soudainement accepté de retourner à la table des négociations tout juste un jour avant la date prévue de la grève.

Lors de cette réunion, le ministère  de l'éducation a affirmé qu'il était disposé à rétablir un dialogue social constructif avec SONK en vue de résoudre un certain nombre de questions en suspens, notamment celles relatives à l'évaluation des enseignants et aux conditions de travail dans l'éducation de la petite enfance et la culture. Le Conseil de SONK a fixé comme objectif d'obtenir des résultats concret avant la fin de l'année 2014. Dans l'éventualité où les discussions n'aboutiraient pas, SONK prévoira une nouvelle date pour la grève générale du secteur de l'éducation. Le CSEE continuera à surveiller l'évolution de la situation dans les semaines et mois à venir.