Demain, le 8 juin 2019, le syndicat de l’enseignement SONK, organisation membre du CSEE en République de Macédoine du Nord, descendra dans les rues pour mener sa dernière action dans le cadre d’une série de manifestations. Celle-ci sera suivie d’une grève générale du secteur de l’éducation, si le gouvernement n’accepte pas les revendications qui lui ont été adressées à maintes reprises par l’organisation.

 

Le SONK a déclaré : « Notre syndicat de l’enseignement ainsi que plusieurs syndicats d’autres secteurs affiliés à la Confédération des syndicats libres (KSS) ont récemment organisé une série de manifestations publiques dans différentes villes du pays. Au travers de ce mouvement de contestation, le KSS cherche à apporter des solutions aux problèmes que rencontrent les employé·e·s de la fonction publique. L’action prévue demain sera la dernière à être organisée dans le cadre de notre série de manifestations. Nous envisageons de lancer une grève générale si les autorités gouvernementales persistent à laisser nos revendications sans réponse. »

Le CSEE a confirmé et soutenu les demandes adressées par le SONK au gouvernement de la République de Macédoine du Nord :

  • Augmenter les salaires dans le secteur de l’éducation en tenant compte de l’augmentation du salaire minimum au niveau national.
  • Introduire le paiement des congés payés dans le secteur public.
  • Engager un dialogue social constructif et permanent avec les représentant∙e∙s syndicaux∙ales.
  • Consulter les syndicats de l’enseignement et assurer leur participation à l’ensemble des processus décisionnels, en particulier lors de la préparation des réformes de l’éducation.
  • Respecter les lois et les conventions collectives, et agir en adéquation avec ces dernières.
  • Signer des conventions collectives impliquant l’ensemble des enseignant·e·s et des employé·e·s du secteur de l’éducation représenté·e·s par le SONK et restaurer les avantages complémentaires accordés aux employé·e·s du secteur de l’éducation, en particulier les indemnités de transport et de déplacement octroyées aux personnes ayant de longues distances à parcourir pour se rendre sur leur lieu de travail.

Susan Flocken, Directrice européenne du CSEE, a déclaré : « Le CSEE soutient les revendications du SONK, lequel réclame une augmentation des salaires, une amélioration des conditions de travail, un dialogue social efficace et le respect de la négociation collective. Il est grand temps que le gouvernement de la Macédoine du Nord s’engage véritablement dans un dialogue social constructif et permanent. »

Le CSEE continue à surveiller la situation.