Le 27 mars 2019, le Conseil de l'Europe a adopté sa Recommandation aux États membres révolutionnaire sur la prévention et la lutte contre le sexisme, premier instrument international définissant formellement le sexisme.

Rappelant que les stéréotypes de genre influencent les choix en matière d'éducation, de carrière et de mode de vie et renforcent les structures de pouvoir inégales, telles que l'écart de rémunération et de retraite entre hommes et femmes, cette Recommandation conseille aux gouvernements de prendre des mesures pour prévenir et combattre le sexisme et ses manifestations et encourage les acteurs concernés à appliquer une législation, des politiques et des programmes efficaces.

Le CSEE soutient pleinement cette Recommandation, en particulier la section consacrée à l'éducation, qui appelle les établissements d'enseignement de toute l'Europe à :

  • adopter une approche de tolérance zéro à l'égard de l'intimidation fondée sur le sexe,
  • promouvoir la formation du personnel aux préjugés sexistes inconscients et aux stéréotypes de genre,intégrer une perspective d'égalité des sexes dans tous les aspects de la formation des enseignants,
  • éliminer les stéréotypes de genre dans le matériel pédagogique destiné aux enseignants,
  • et à promouvoir une orientation professionnelle neutre vis-à-vis du genre auprès de tous les étudiants.

Le CSEE se félicite également de l'appel lancé par le Conseil de l'Europe aux États membres demandant qu'ils évaluent les manuels d'étudiants en ce qui concerne le langage, les illustrations et les stéréotypes sexistes, afin de veiller à ce qu’ils promeuvent activement l'égalité entre les hommes et les femmes et qu’ils produisent des manuels et des fiches d'information pour les jeunes étudiants sur ce qui constitue le comportement sexiste, afin entre autres d’améliorer la sécurité en ligne.

Les organisations membres du CSEE se sont engagées à lutter contre le sexisme, à éliminer les stéréotypes liés au genre et à promouvoir une profession enseignante et des systèmes éducatifs égaux pour les hommes et les femmes en Europe. Dans le cadre du projet en cours du CSEE Donner aux syndicats d’enseignants les moyens d’aborder l’égalité des sexes dans la profession enseignante à travers le dialogue social, les organisations membres ont pris part à des ateliers de travail sur des sujets tels que la sous-représentation des femmes aux postes de direction dans les établissements d'enseignement et dans les syndicats, l’écart de rémunération et de retraite entre les sexes dans le secteur de l’éducation, l’impact des stéréotypes sexistes sur les choix de carrière et de style de vie, ainsi que le harcèlement et l’intimidation sexospécifiques sur le lieu de travail. La Conférence finale du projet se tiendra à Bucarest les 16 et 17 septembre 2019, et verra le lancement d’une base de données sur les meilleures pratiques visant à promouvoir l’égalité des sexes dans le secteur de l’éducation.