Aujourd'hui, le 15 mars 2019, FNV, FvOv et l'organisation membre du CSEE, AOb, organisent la première grève générale réunissant des enseignants, des universitaires et d'autres personnels de l'éducation des niveaux primaire, secondaire, de l'EFP et de l'enseignement supérieur, à la suite de la semaine de campagne du 11 au 14 mars aux Pays-Bas. Environ 2500 écoles de l'enseignement primaire et 35 écoles de l'enseignement secondaire devraient être fermées ce jour-là. En outre, l'action sera soutenue par les organisations mères.

 

Malgré le fait que les syndicats de l’éducation ont sonné l’alarme et averti à plusieurs reprises les autorités du manque d’investissements dans l’éducation, entraînant une pénurie d’enseignants et une dégradation de la qualité de l’éducation, le gouvernement n’a mis en place que des mesures de fortune, telles que la distribution anticipée du budget déjà alloué.

«Le manque d’investissements structurels dans l’éducation, le gel des salaires et les compressions budgétaires ont créé une situation à laquelle il faut remédier de toute urgence. Des classes entières sont régulièrement renvoyées à la maison et certaines écoles ne dispensent un enseignement que quatre jours par semaine. La pénurie d’enseignants est considérable. Dans l'enseignement supérieur, le ratio élèves/enseignant est beaucoup trop élevé. Et pourtant, le gouvernement envisage de réduire les budgets des universités», a déclaré AOb.

Des délégations venant d'Allemagne et de Belgique doivent se joindre à la manifestation.

Pour en savoir plus, veuillez cliquer ici et ici.