A l’occasion de sa Conférence spéciale réunie du 26 au 28 novembre 2018 à Athènes, le CSEE - Région européenne de l’Internationale de l’Education (IE) - discutera du rôle des syndicats de l’enseignement dans la construction de l’Europe de demain. L’autonomisation des syndicats de l’enseignement au travers du développement de leurs capacités, le renouveau syndical, ainsi que le renforcement d’un dialogue social efficace, formeront les thématiques centrales des débats auxquels prendront part 300 délégué(e)s représentant 132 syndicats de l’enseignement à travers l’Europe.

 

Ces délégué(e)s examineront les défis que doivent relever le secteur de l’éducation, les enseignant(e)s et les personnels de l’éducation, à l’heure où ne cessent de se multiplier les attaques contre les valeurs fondamentales que sont la liberté, la démocratie, l’égalité, la non-discrimination, l’Etat de droit, les droits humains et la solidarité. Plusieurs spécialistes universitaires et haut(e)s représentant(e)s du Conseil de l’Europe et de la Commission européenne participeront à un débat portant sur les Objectifs de développement durables des Nations Unies. Les délégué(e)s syndicaux/ales seront invité(e)s à faire part des mesures envisagées par leurs organisations pour garantir la prise en compte des avis des enseignant(e)s et des personnels de l’éducation dans les initiatives politiques européennes et nationales se rapportant à l’éducation et l’emploi équitable et durable, ainsi que dans les politiques sociales telles que le Socle européen des droits sociaux et la proposition de création d’un Espace européen de l’éducation post-2020.

« L’avenir de l’Europe repose sur l’intervention de syndicats de l’enseignement puissants, indépendants et démocratiques - à la fois partenaires légitimes, promoteurs de l’éducation de qualité et des valeurs démocratiques au travers de l’éducation et défenseurs des droits et prérogatives de l’ensemble des personnels de l’éducation », a déclaré Susan Flocken, Directrice européenne du CSEE dans son annonce de la réunion.

Elle a précisé : « Au sein de l’Europe d’aujourd’hui, l’évolution constante des économies et des contextes entourant la gouvernance, la diminution des investissements publics et l’influence croissante des intérêts privés sur les biens publics sont à l’origine d’une rupture des liens vitaux de l’égalité et de la solidarité qui unissent nos sociétés et les individus qui les composent. Les syndicats de l’enseignement doivent agir pour regagner leur pouvoir collectif légitime, afin que soit respecté le statut des enseignant(e)s et des éducateurs/trices. La reconnaissance des syndicats de l’enseignement en tant que représentants légitimes des personnels de l’éducation est une composante essentielle de l’éducation de qualité et de la démocratie. »

A cette fin, la Conférence spéciale du CSEE proposera une série de stratégies et d’actions pour encourager le renouveau syndical et développer la capacité, l’engagement, la confiance et l’espoir des membres, afin de leur permettre de s’organiser et d’agir collectivement au sein de leurs syndicats.

Les délégué(e)s pourront participer à la réunion de façon dynamique via l’application de la Conférence spéciale du CSEE.

Pour suivre la Conférence spéciale : CSEE sur Twitter et #ETUCE2018

Pour de plus amples informations concernant cet événement, rendez-vous sur le site web de la Conférence spéciale du CSEE