Après plusieurs manifestations et grèves nationales, suivies d’actions de protestation régionales dans le nord et le nord-ouest du pays, les enseignants de l'enseignement primaire du sud des Pays-Bas prennent le relais et se mettent en grève pour de meilleurs salaires et une charge de travail réduite le 13 avril 2018 à Eindhoven et Sittard.

Presque toutes les écoles devraient être fermées dans les provinces du Brabant et du Limbourg. La grève est soutenue par de nombreux conseils d’établissement et organisations de parents.

La troisième grève régionale survient juste après le lancement du rapport annuel de l'Inspection de l'éducation néerlandaise, «L'Etat de l'Education». Le rapport, publié le 11 avril 2018, donne un point de vue plutôt pessimiste sur l'éducation, comme la baisse des performances académiques des élèves aux Pays-Bas. Bien que les Pays-Bas se portent relativement bien, les performances ont régulièrement diminué au cours des 20 dernières années. Selon AOb, les raisons expliquant ce phénomène sont notamment :

  • Le nombre croissant d'élèves ayant des besoins spéciaux dans les écoles ordinaires,
  • Le nombre croissant des problèmes sociétaux pour lesquels une école est appelée à trouver des solutions,
  • Les changements répétés dans le système et le programme et le nombre croissant de contrats temporaires et flexibles pour les enseignants,
  • Le manque de financement approprié par les conseils scolaires autonomes

AOb souligne que cela entraîne une charge de travail croissante et que de nombreux enseignants quittent la profession. Les salaires des enseignants de l'enseignement primaire étant à la traîne depuis de nombreuses années, il en résulte des pénuries réelles, ce qui menace désormais clairement la qualité de l'éducation.

"La première étape pour empêcher une nouvelle baisse de la qualité de l'éducation est de s'attaquer à la pénurie d'enseignants en augmentant substantiellement leurs salaires et en réduisant leur charge de travail ainsi que le nombre de contrats flexibles", a déclaré la Présidente de l'AOb, Liesbeth Verheggen.